Les 5 disciplines de l’organisation apprenante

3
vues
devenir une organisation apprenante

L’organisation apprenante est un concept inventé par Peter Senge, professeur au MIT, dans les années 80. Le but de cette approche est d’acquérir un avantage compétitif durable et déterminant par rapport à la concurrence en apprenant plus vite et mieux. Cet apprentissage repose sur la systémique, c’est-à-dire le fait de considérer que tout problème est un ensemble d’éléments qui sont dans une relation mutuelle.

Aujourd’hui, dans un environnement économique et social de plus en plus complexe, les entreprises doivent faire évoluer leurs pratiques managériales afin d’intégrer au mieux les différents acteurs. Il s’agit alors d’apprendre de tous les acteurs présents dans l’écosystème d’une entreprise. Le but est de définir de nouveaux savoir-faire et de pouvoir s’adapter à tout changement, qu’il soit économique, managérial ou sociétal. L’entreprise doit accumuler le savoir engrangé grâce aux collaborateurs qui doivent pouvoir expérimenter et se transformer en toute confiance. Chaque collaborateur se sent ainsi impliqué, utile et acteur du changement et du savoir dans l’entreprise.

Afin de développer son apprentissage et, par conséquent, ses connaissances, l’organisation doit maîtriser cinq disciplines.

La pensée systémique

Il s’agit du concept sur lequel se fondent les quatre autres.

Une organisation apprenante est capable d’analyser ses erreurs et de faire le bilan par rapport à sa trajectoire. L’entreprise doit penser différemment afin de voir les choses de façon différente. Et, par conséquent, la façon d’agir sera différente. De plus, il faut donner le temps aux gestionnaires d’analyser et de comprendre pourquoi les choses se passent de telle façon. Ainsi, l’organisation pourra identifier ses limites et trouver des solutions sur le long terme. L’entreprise doit prendre en compte les besoins de tous les acteurs de l’écosystème dans lequel elle se trouve : les clients, les partenaires et les collaborateurs.

La maîtrise personnelle

Chaque membre participe au développement de l’organisation pour laquelle il travaille, mais il doit, pour commencer, se développer et se maîtriser lui-même. L’organisation doit mettre en place les conditions nécessaires afin de favoriser l’apprentissage de chaque collaborateur. Pour cela, il doit comprendre quel est l’objet de sa motivation. Il doit mettre en place de nouvelles aptitudes de travail afin de se challenger lui-même.

Les modèles mentaux

En prenant en compte la multiplicité des valeurs des collaborateurs, l’organisation doit mettre en place des mécanismes permettant d’uniformiser la façon de voir les choses. Il s’agit de se défaire de ses propres préjugés et, ainsi, d’éviter de prendre des décisions en fonction de ses propres convictions. La confiance est un concept essentiel à la mise en place d’une organisation apprenante. Chaque membre doit se sentir libre de recevoir des critiques bienveillantes qui poussent à une meilleure réflexion ou à une meilleure action.

La vision partagée

L’organisation doit réussir à réunir tous les membres autour d’une vision commune, d’un but commun. Chacun doit se sentir impliquer et actif afin d’atteindre ce but ou de mettre en place cette vision partagée.

L’apprentissage en équipe

L’organisation apprenante doit favoriser la réflexion collective par le dialogue. Il s’agit d’apprendre à apprendre avec les autres et de composer avec les forces et les faiblesses de chacun. Une intelligence collective se crée alors. Chaque collaborateur doit se sentir en sécurité afin de pouvoir communiquer honnêtement sur ses difficultés. Ainsi, les autres membres de l’équipe peuvent compenser les manques et les faiblesses des autres.

Vous êtes une organisation qui souhaite changer son mode de management, découvrez notre formation pour devenir une organisation apprenante.

Les 5 disciplines de l’organisation apprenante
Rate this post
PARTAGER