Faire un crédit sans justificatif de revenu : guide et conseils

5
vues
demande crédit sans justificatif

Obtenir un crédit sans justificatif de revenu relève pratiquement de l’utopie. En effet, il n’est pas concevable qu’un organisme financier accepte d’accorder un prêt à une personne sans vérifier que celle-ci dispose des ressources nécessaires pour rembourser sa dette. Le concept de prêt sans justificatif dont on entend souvent parler se rapporte plutôt au crédit sans justificatif d’utilisation qui ne requiert aucune preuve de l’emploi du montant emprunté. L’emprunteur est tout de même tenu de présenter des documents prouvant sa solvabilité dans ce cas. Quelques alternatives s’offrent toutefois aux catégories de personnes sans emploi ou en interdit bancaire qui présentent un besoin de financement.

Types de prêt sans justificatif de salaire

Certaines options se présentent aux personnes sans emploi face à la réticence des organismes bancaires à leur octroyer un crédit. On compte notamment les prêts sociaux de faible montant, et dont l’objet doit être précisé. Ces crédits sont exclusivement destinés à financer l’achat de biens de nécessité (et non à financer des loisirs). Il peut par exemple s’agir d’acheter un équipement nécessaire à l’emprunteur pour trouver un nouvel emploi.

Le prêt entre particuliers peut aussi être envisagé. Ce type de crédit qui ne passe pas par le circuit bancaire habituel, ne requiert pas forcément la présentation de justificatifs de revenus. L’emprunteur doit savoir expliquer sa situation au prêteur, et avancer le plan qu’il mettra en œuvre pour rembourser son emprunt. Il convient dans ce cas d’entamer certaines formalités comme l’établissement d’un contrat de prêt ou la rédaction d’une reconnaissance de dette.

Conditions pour obtenir un crédit sans justificatif

Il faut savoir qu’une personne sans emploi ou en interdit bancaire peut se voir accorder un crédit sans justificatif de salaire s’il peut prouver qu’il est solvable. Cette solvabilité peut par exemple être expliquée par le fait de percevoir un revenu locatif régulier. L’emprunteur doit être en mesure de justifier ses sources de revenus à l’organisme financier pour que celui-ci soit favorable à la demande de prêt.

Par ailleurs, une personne en difficulté financière et en quête d’un nouvel emploi, doit justifier que l’objet du microcrédit social lui est nécessaire dans sa démarche de réinsertion professionnelle. Elle doit par exemple prouver à la caisse d’allocations familiales ou CAF qu’une voiture lui est indispensable pour effectuer les déplacements dans le cadre de son futur travail. L’emprunteur devra présenter un devis à la CAF et celle-ci se chargera de régler l’achat au magasin et de négocier le montant des mensualités à verser.

Demande de crédit sans justificatif de revenu

Les personnes dans une situation financière précaire ont la possibilité de se tourner vers les caisses d’allocations familiales. Ces organismes sont à même d’octroyer des microcrédits sociaux sous la condition que l’objet de ceux-ci soit réellement utile à l’emprunteur. A noter que certaines organisations caritatives se proposent d’accompagner les personnes qui ont besoin d’un microcrédit dans leur démarche de demande.

Il est en outre possible de se rapprocher de certains organismes de crédit qui offrent un crédit sans justificatif de salaire à l’instar de Cofidis et de Cofinoga. Ces établissements sont notamment en mesure d’avancer un prêt adapté à la situation d’une personne sans revenus. Dans ce cas, il est recommandé à l’emprunteur de se faire aider par un courtier qui saura défendre son dossier auprès de l’organisme de prêt.

PARTAGER