Comment obtenir le permis moto ?

13
vues

Le permis A ou permis moto est obligatoire pour conduire un véhicule à deux roues (motocyclette avec ou sans side-car, tricycle ou quadricycle à moteur). Mais il est impossible de passer le permis A directement. Il faut d’abord passer le permis A2, avoir deux ans de pratique, puis suivre une formation complémentaire de 7 heures. Voyons donc les différentes étapes en détails qui permettent d’obtenir le permis moto complet…

Le code de la route

Pour commencer le permis moto, il faut d’abord obtenir le code de la route.

L’élève doit apprendre le bon comportement à avoir sur route pour assurer la sécurité de tous les usagers (piétons, voitures, vélos, motos, camions…).

Pour cela, l’élève peut s’inscrire dans une moto-école ou en candidat libre. Il existe en effet de nombreuses applications pour smartphones ou des textes en ligne pour s’entraîner.

L’examen repose alors sur 40 questions avec un droit au maximum de 5 erreurs.

Le plateau

Après l’obtention du code de la route, l’épreuve du plateau va apprendre à l’élève à maîtriser sa moto. Cette étape se déroule sur une piste hors circulation. L’idée est d’apprendre à manier la moto avec ou sans l’aide du moteur.

5 exercices sont ainsi enseignés : poussette avec vérifications techniques, parcours lent, freinage d’urgence, évitement, fiches pour interrogation orale.

L’élève va donc apprendre les connaissances de base en mécanique et celles d’usage d’une moto sur la route.

Le plateau se passe en un minimum de 8 heures de leçons.

L’examen reprend exactement les mêmes exercices que les leçons. L’élève aura 2 essais par exercice pour réussir. La notation va de A à C et le C est éliminatoire. Il faut au moins deux A et trois B pour être reçu.

La circulation

Après le plateau vient l’épreuve de la circulation où l’élève apprend à circuler en toute sécurité à moto sur les différentes routes (autoroute, route de campagne, route de ville, rond-point etc.) et par tous les temps.

Cette épreuve sur route (avec une oreillette dans le casque reliée au moniteur qui suit en voiture pour donner les instructions) se déroule sur au moins 12 heures de formation.

L’examen se déroule ensuite dans les mêmes conditions avec une liaison radio. Il va évaluer quatre compétences (connaissance et maîtrise du véhicule, appréhension de la route, partage de la route avec les autres usagers, degré d’autonomie et de conscience du risque). Un bonus de courtoisie est bien souvent accordé en sus.

Chaque compétence est évaluée sur quatre niveaux (éliminatoire jusqu’à 3). Il faut obtenir au moins 17 points sur 23 pour être reçu.

Une fois le plateau et la circulation obtenus, l’élève obtient son permis A2 qui l’autorise à conduire des motos d’une puissance maximale de 35 kW.

La passerelle

La passerelle se déroule deux ans après avoir obtenu son permis A2 et permet alors de conduire toutes les motos, quelle que soit leur puissance, avec l’obtention du permis A.

Son objectif est d’apporter des connaissance théoriques supplémentaires et une mise en pratique au motard.

La théorie concerne à parler de vitesse, d’accidentalité, de détectabilité et du lien entre conduite et produits psycho-actifs.

La pratique sera une maniabilité hors circulation (exercices différents du plateau) puis une épreuve en circulation (pour faire un audit de la conduite).

Il faut savoir que cette passerelle n’est pas un examen, mais une formation qui sera suivie d’une attestation de suivi de formation. L’élève devra alors penser à faire mettre à jour son permis de conduire pour y inclure la catégorie A.

Il faut savoir aussi que les prix permis moto et formation sont libres et varient selon les motos-écoles.

PARTAGER