Comment bien négocier son prêt immobilier ?

7
vues

Le mot le plus important est “négocier” ! Il faut anticiper des frais liés au crédit que vous souhaitez contracter. Vous devrez également veiller à rendre votre dossier le plus intéressant possible afin d’inciter les banques à vous prêter de l’argent.

Prévoyez une évolution rapide et positive de votre situation financière 

Un crédit immobilier doit théoriquement être remboursé en plusieurs décennies. Mais avant de le prendre, il faut accorder une attention particulière à l’Indemnité de Remboursement Anticipé (IRA). Cette dernière désigne un pourcentage variant entre 3 et 4% du capital emprunté. Si grâce à une soudaine amélioration de votre situation financière, vous parvenez à rembourser intégralement votre crédit en cash ou en vendant le bien, cette clause pourrait vous faire payer plusieurs milliers d’euros, selon la proportion à payer par mensualités calculées au moment où vous soldez le crédit. Il faut tenter deux options avant de prendre un crédit immobilier : soit, avoir le taux d’IRA le plus bas possible. Soit, négocier pour que cette clause ne soit pas inclue dans le contrat encadrant le prêt.

Fuyez les hypothèques et les autres frais 

Le problème avec les hypothèques, c’est qu’il faut les enregistrer ! Cela impose des frais notariaux qui peuvent atteindre quasiment 10% du prêt, ce qui est considérable. Pour éviter cette avalanche de frais, il vaut mieux utiliser un ami, un conjoint ou un autre membre de la famille. Cette personne peut se porter garant. Cette procédure vous évitera de dépenser de l’argent pour enregistrer le bien garantissant le crédit que vous contractez. Notez aussi que si personne dans votre entourage immédiat n’a le profil financier adéquat permettant de se porter caution, vous pourrez solliciter une des nombreuses sociétés proposant ce type de garantie. 

Pensez également à demander la liste précise des frais induits par le crédit que vous voulez prendre. Certains seront prélevés lors du ou des versements des fonds. L'attitude la plus prudente consiste : d’une part, à prendre le temps de recueillir la liste écrite de tous les frais. D'autre part, de comparer les listes fournies par différents organismes de crédit. Pour savoir exactement ce que vous paierez, n’hésitez pas à utiliser un comparateur en ligne de crédit immobilier, faites des simulations intégrales du crédit qui vous intéresse. Elles vous permettront par exemple de découvrir que parfois un crédit à un taux légèrement plus élevé, mais sans frais de dossier peut être plus intéressant qu’un crédit avec taux légèrement plus bas, mais incluant des frais de dossier.

Gare à l’assurance emprunteur 

Sachez qu’elle peut représenter plus du quart du montant total du crédit que vous prenez ! Autrement dit : une fois de plus, allez sur internet et comparez ! Vérifiez ce que couvrent effectivement les différentes assurances qui vous seront proposées. Et surtout ne pensez pas que plus une assurance coûte cher, plus elle est de meilleure qualité ! Ce qui est important, c’est d’avoir l’assurance la plus en phase avec votre mode de vie.

N’hésitez pas à souscrire votre assurance emprunteur dans un organisme différent de la banque vous octroyant le prêt. Pour finir, votre dossier est capital avant d’introduire une demande de crédit. En cas de fréquents et récents problèmes de paiement ou d’autres crédits non réglés, autant attendre un peu avant de demander un crédit immobilier, car au mieux, il vous sera refusé. Au pire, il vous sera attribué avec des conditions quasi usuraires !

Comment bien négocier son prêt immobilier ?
5 (100%) 1 vote
PARTAGER