Création d’entreprise : à la conquête des USA

5
vues

On rêve tous à un moment donné de son parcours professionnel de créer son entreprise. Et si, en plus, on couple cela avec le rêve américain, “sky is the limit” comme disent les habitants de la Silicon Valley à San Francisco. C’est important de tout mettre en oeuvre pour réaliser ses rêves mais il faut s’y préparer, surtout lorsque l’on décide de partir à l’étranger.

Une souplesse administrative hors norme

Les Etats-Unis sont réputés pour être le pays de la création d’entreprise par excellence. L’administration américaine fait tout pour vous simplifier la tâche. Rapidité et efficacité avant tout ! Alors qu’en France, cela peut prendre des mois, créer une entreprise aux USA se fait en quelques clics. Le gouvernement souhaite que vous puissiez investir, créer des emplois et payer des impôts sans contrainte. Et il vous fait entièrement confiance. C’est pourquoi très peu de documents sont demandés lors de la procédure de création d’entreprise.

Les différentes formes de société aux USA

Il y a quatre formes sociales qui dominent pour les sociétés sur le territoire américain :

  • la Sole Proprietorship : elle équivaut à notre statut de micro-entreprise ou de Travailleur Non Salarié (TNS) en France. Il n’y a pas d’obligation de s’enregistrer en tant que société mais l’inconvénient est qu’au niveau de l’imposition, aucune distinction n’est faite entre le propriétaire et l’entreprise.

  • la Partnership : il faut être au moins deux pour exploiter l’entreprise. Chaque propriétaire est responsable sur ses fonds propres.

  • la Corporation : liée à l’actionnariat. La responsabilité et la fiscalité sont bien séparés des propriétaires. Par contre, une double imposition est mise en place, tant sur les bénéfices que sur les dividendes.

  • la LLC (Limited Liability Company) : une forme hybride entre la Partnership et la Corporation où l’on peut bénéficier de la flexibilité et de la fiscalité de la Partnership et de la responsabilité limitée de la Corporation

Eviter de comparer et de reproduire le système français

Les américains sont très différents des français quand il s’agit de business. Comptabilité, fiscalité, droit du travail, rien n’est pareil. Mais la plus grande différence concerne la mentalité. Les entrepreneurs américains ont une approche du business plus directe et communiquent beaucoup mieux. Ils mettent en avant leur personnalité et se vendent avant de vendre leurs produits. Contrairement à la France où l’on a tendance à se mettre plus en retrait.

Il vaut mieux comprendre le système américain et s’adapter plutôt que de perdre de l’énergie à vouloir systématiquement comparer.

Création d’entreprise : à la conquête des USA
Rate this post
PARTAGER