Crédit affecté et crédit personnel, les précisions à connaitre

19
vues
Crédit en ligne

La plupart du temps, les emprunteurs ne s’embarrassent pas des détails, et pourtant, il existe de grandes différences entre les diverses formules de crédit, surtout celles concernant les crédits à la consommation. Il en existe deux grandes variétés, le crédit affecté et le prêt personnel. Leurs portées ne sont pas les mêmes puisqu’elles obéissent à deux statuts juridiques différentes. Si l’un est ferme, l’autre offre plus de liberté.

Le crédit affecté, un prêt à usage précis

Vous sollicitez un crédit affecté lorsque vous voulez faire un achat, une opération précise. Cette première forme est destinée à financer exclusivement un projet, notamment l’achat d’une voiture ou d’équipements ménagers. Particuliers comme entreprises peuvent y recourir pour soulager leur trésorerie puisque ce prêt va de 200 à 75 000€, avec un remboursement s’étalant entre 3 mois et 3 ans, voire un peu plus. Le crédit est conditionné par la réalisation effective de l’opération. Vous ne pouvez donc pas détourner l’usage des fonds à des fins autres que celles prévues initialement.

Pour plus de sécurité, c’est au moment de la signature du contrat de vente que le crédit va être activé. Si l’acquisition n’est pas effectuée, le crédit ne l’est pas non plus.  D’ailleurs, en cas de vices du bien acquis, la vente peut être résiliée et le crédit annulé. La démarche suit une procédure obligatoire. L’emprunteur soumet son dossier à son banquier avec un devis ou une facture. Le banquier s’engagera ensuite auprès de votre fournisseur à payer le prix. Il ne vous reste plus qu’à rembourser par mensualité.

Le prêt personnel, un crédit à libre usage

Contrairement au crédit affecté, vous avez toute latitude pour utiliser librement les fonds avancés. Bien évidemment, pour des questions de pratique, le prêteur vous demandera de mentionner dans votre dossier l’affectation que vous leur aurez destinée. A partir de là, vous pourrez disposer comme bon vous semble des sommes créditées sur votre compte. Mais cette liberté met sur vos épaules toutes les responsabilités, vous devez rembourser la banque quoi qu’il arrive. Si un vice a été détecté lors d’un achat, le crédit n’est pas annulé pour autant.

Les mensualités continuent à courir. Le crédit personnel est considéré comme un engagement à risque, les établissements appliquent des taux relativement élevés. Pensez à comparer les offres pour trouver le bon prêt pas cher et sans justificatif, au meilleur taux. Celui-ci dépendra de la somme que vous sollicitez, mais également de votre relation avec votre banquier. Il est toujours possible de négocier. Quant aux mensualités, elles dépendent en grande partie de vos possibilités de remboursement. En règle générale, une personne ne peut s’engager au-delà du tiers de son salaire mensuel. Bien évidemment, cette part augmente si votre revenu est plus important. Plus un crédit s’étale trop longtemps, plus il sera cher.

Pour choisir entre les deux formules, vous devez vous poser les bonnes questions, savez-vous précisément ce que vous allez faire de l’argent ? Dans ce cas, c’est le crédit affecté qui est le mieux indiqué. Pour subvenir à des besoins multiples, le prêt personnel vous aidera à améliorer votre quotidien.