Une large palette de possibilités pour les diplômés en communication

6
vues
formation communication

Quand il est question de diplômes en communication, on entend souvent que certaines voies d’enseignement n’amènent que vers un champ restreint sur le marché de l’emploi. Cependant, ces préjugés sont pour la plupart propagés par des personnes qui ne connaissent pas la situation réelle des recherches en profils issus des écoles de communication. Regardons de plus près ce qu’il en est aujourd’hui, et quelles opportunités sont proposés aux diplômés en communication…

Des diplômes aux diverses possibilités

Quel que soit le diplôme en communication, les possibilités sont aussi diverses que variées. Prenons en exemple un BTS communication qui permettra en 2 années de bénéficier de compétences particulièrement recherchées pour accéder au poste de chargé de communication interne, ou encore de chargé de relations publiques. Il permettra également de former les concepteurs rédacteurs, un domaine en plein développement depuis quelques années. Mais ce diplôme n’est pas le seul accessible. Il sera ainsi possible de se former aussi bien dans des universités, des centres de formation ou encore des écoles supérieures.

Également, il est essentiel de garder en tête que la communication prend diverses formes, et pourra aussi bien concerner la communication visuelle, la communication graphique, la communication digitale ou encore le journalisme, la traduction, la stratégie, la gestion de projet ou même le management. Ainsi, il est essentiel de prendre le temps d’arpenter l’éventail accessible d’écoles et formation pour trouver celle qui correspond parfaitement aux aspirations professionnelles. Car en cherchant bien, cette école de communication de rêve existe, il suffit de la trouver !

Finissons-en avec les aprioris

Comme nous le livre le site spécialisé dans l’enseignement Studyrama, le secteur de la communication est porteur de nombreux débouchés. En effet sur la période de 2012 à 2015, ce sont 90 % des étudiants diplômés en communication qui ont trouvé un emploi. Et pour cela, les diplômés ont fait preuve d’inventivité, en se lançant dans une course à l’emploi dans de nombreux domaines. On trouve ainsi des diplômés dans l’enseignement, les activités de service, l’administration publique, les services administratifs de soutien, les arts ou le spectacle, les actions humaines, l’hébergement et la restauration, le journalisme et la communication, les activités financières et assurances… bref, dans un éventail très diversifié. Cela s’explique avant tout par le fait que la totalité des métiers actuels ont besoin de travailler leur image d’une part, mais aussi s’assurer de leur visibilité digitale pour tirer parti d’une communication interne de qualité. Ainsi, qu’il s’agisse d’actions internes ou externes, de communication ou de gestion, d’actions digitales ou tangibles, de culturel ou de commerce, les diplômés en communication doivent garder en tête que leur diplôme est un véritable plus limité seulement par la volonté et le désir de percer dans le monde du travail.  Notons enfin que notre époque change à grande vitesse, et qu’il est nécessaire de faire preuve d’adaptabilité pour réussir et trouver le métier idéal. Il s’agira en ce sens de reconsidérer sa vision du marché du travail en éliminant ses préjugés sur des métiers au premier abord inintéressants. C’est particulièrement le cas de certains métiers encore peu développés, ou en plein ajustement, comme le sont ceux en lien direct avec le digital et la communication online, en particulier la création de contenu qui sera dans quelques années un inconditionnel des entreprises ! N’hésitez pas à compléter votre formation initiale par des certifications issues de MOOCs par exemple, en lien avec le journalisme et le monde du digital. Vous boosterez ainsi votre employabilité et vos perspectives d’évolution.